Rennes

Rennes

Accueil  /  Actualités  /  Donner une dimension internationale à ses études, même à distance

Donner une dimension internationale à ses études, même à distance

Hannah est étudiante en Bachelor Affaires Internationales à l'école de commerce Ipac Bachelor Factory de Rennes. Sa troisième année du Bachelor, elle a décidé de la réaliser dans l'une des 60 universités partenaires : à Carlow, en Irlande.

Son 1er semestre a été très enrichissant. L’Université et ses enseignants avaient à cœur de bien accueillir et former les étudiants. Et si Carlow, de par sa taille, présente peu de distractions, elle est proche de Dublin. De plus, les transports étant tout à fait abordables, Hannah a également pu se rendre à Londres.

Mais crise du Covid-19 oblige, Hannah a dû rentrer en France au début de son second semestre. Elle nous fait part de son témoignage sur ses cours à distance :

Une expérience enrichissante

Des travaux d'études pour gagner en autonomie

Chaque semaine, nous avons 1 à 2 heures de cours en visio. Les autres cours sont remplacés par des dossiers à rendre. Par exemple, je viens de passer quasiment une semaine complète sur une « Literature review » portant sur le Marketing Social. En France, ce serait l’équivalent d’un mémoire. J’ai aussi à rendre un « essay » pour le cours de Business English dont le thème est le Marché du Bio en Europe.
J’ai 2 partiels à venir : un en Finance, l’autre en Communication. Ce seront également des dossiers à rendre.

Un réél accompagnement pédagogique

Ces dossiers sont intéressants mais ne remplacent pas les enseignants qui étaient très pédagogues et très présents pour nous aider.
Et puis c’est parfois difficile de rester concentrée en étant chez soi, seule devant son ordinateur, une journée entière. En Irlande, je restais souvent travailler à l’Université.

C’est vrai que je dois m’organiser seule, planifier mes journées. Je travaille effectivement mon autonomie et je pense que cette expérience m’aidera à l’avenir.

Une dimension internationale

Beaucoup de personnes à Carlow me manquent. Je suis toujours en contact avec les étudiants de ma classe, nous avons encore quelques travaux de groupe en cours.
Mais j’espère les revoir « en vrai » prochainement !

 


Partagez